Indicateurs 2017

Le double projet économique et social est profondément ancré dans la culture de Danone. L'objectif de l'entreprise est de créer de la valeur et de la partager avec ses actionnaires et l'ensemble de ses parties prenantes.

Enjeux mondiaux

Réduire le changement climatique et ses impacts nécessite d’agir rapidement, sur la base de l'entrée en vigueur des Accords de Paris sur le changement climatique en novembre 2016. Le réchauffement climatique ayant continué en 2017, des efforts allant au-delà de ces accords sont cruciaux pour créer une économie plus résiliente et limiter les dangers et les catastrophes naturelles liés au changement climatique dont souffrent les populations. L’agriculture et la déforestation étant responsables d’environ un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre liées à l’activité humaine, de meilleures pratiques dans ces domaines pourraient grandement contribuer à la limitation du changement climatique.

 

Cibles de l'ODD 13 auxquelles Danone contribue

Source : Nations Unies

  • L'objectif de l'UNFCCC est de limiter l'augmentation de la température mondiale en-dessous de la bare des 2 degrés (Accords de Paris, 2015).
     
  • Cible 13.1 : Renforcer, dans tous les pays, la résilience et les capacités d’adaptation face aux aléas climatiques et aux catastrophes naturelles liées au climat.
     
  • Cible 13.2 : Incorporer des mesures relatives aux changements climatiques dans les politiques, les stratégies et la planification nationales.

 

Thèmes économiques relatifs à l'ODD 13 pertinents pour Danone

Source : SDG Compass

  • Efficacité énergétique
  • Investissements environnementaux
  • Emissions de gaz à effet de serre
  • Risques et opportunités liés au changement climatique

 

Contribution de Danone à l’ODD 13

L'ODD 13 est un axe stratégique pour Danone

En tant qu’entreprise de l’alimentaire, l’activité de Danone dépend de la nature, de l’agriculture et des exploitants agricoles. Pour renforcer la résilience de son cycle alimentaire et ouvrir la voie à une croissance responsable et pérenne, Danone doit participer au défi systémique que représente le changement climatique. Il est de l’intérêt et de la responsabilité de Danone d’aider à lutter contre le changement climatique et de contribuer à créer une économie décarbonée. Cela commence par la réduction de sa propre empreinte environnementale. L’entreprise mesure son impact sur l’ensemble du périmètre de ses émissions de gaz à effet de serre, sur toute sa chaîne d’approvisionnement : sur son périmètre de responsabilité directe et partagée (en incluant les émissions résultant des matières premières et de l’agriculture).

Dans sa Politique Climat de 2015, Danone s’est engagé à atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050, sur l’ensemble du périmètre de ses émissions de gaz à effet de serre et en incluant l’agriculture ; grâce à la co-création de solutions avec ses partenaires.

En effet, Danone ne peut pas atteindre seul la neutralité carbone sur l'ensemble de sa chaîne de valeur. Faire de cette ambition une réalité nécessite de travailler en partenariat avec son écosystème d’exploitants agricoles, de fournisseurs, de clients et de communautés locales. Atteindre cet objectif implique non seulement de réduire ses émissions mais aussi d’aider la nature à séquestrer plus de carbone, de combattre la déforestation dans sa chaîne d’approvisionnement et de gérer toutes les ressources naturelles de manière durable.

Ainsi, pour atteindre la neutralité carbone, la stratégie climat de Danone se concentre sur trois principaux leviers d’action : Réduction, Séquestration et Compensation des émissions restantes.

COP 23 : Danone confirme son engagement pour le climat

En 2017, à la COP 23, l’entreprise a réaffirmé son ambition sur le sujet du climat :

  • Ses objectifs de réduction des émissions ont été officiellement approuvés par l’initiative Science Based Targets.
  • Danone a rejoint l’initiative internationale “4 pour 1000” sur l’agriculture, la sécurité alimentaire et le climat.
  • L’entreprise s’est davantage concentrée sur le sujet de l’agriculture régénératrice, compris comme un moyen de réduire largement les émissions futures et de répondre à la demande des consommateurs en termes de respect de la nature et de transparence.

Les étapes principales de la trajectoire de Danone incluent :

  • 50% de réduction de l’intensité des émissions de gaz à effet de serre sur le périmètre élargi (scopes 1, 2 et 3) d’ici à 2030
  • 30% de réduction en valeur absolue des émissions des émissions de gaz à effet de serre (scopes 1 et 2) d’ici à 2030
  • Développement de solutions carbone positives : les fonds Livelihoods vise à séquestrer 10 millions de tonnes de CO2 sur 20 ans.

Engagements de Danone relatifs à sa trajectoire de réduction des émissions carbone

Ces engagements incluent : 

  • Réfrigérants HFC : Danone s’est engagé en 2010 à ne plus acheter de réfrigérateurs contenant des HFC et à n’utiliser dans ses opérations que des réfrigérants respectueux de l’environnement;
  • Déforestation : Danone s’engage à éliminer les risques de déforestation associés à sa chaîne d’approvisionnement d’ici 2020 pour des matières premières telles que le soja, l’huile de palme ou le papier et le carton vierge;
  • Energies renouvelables : en 2017, Danone s’est engagé, dans le cadre de l’initiative RE100, dans une transition vers de l’électricité 100 % d’origine renouvelable en 2030. RE100 est initiative mondiale et collaborative réunissant plus de 100 entreprises influentes engagées dans l’électricité 100 % renouvelable.

Enfin, Danone œuvre activement pour maintenir sa position de leader dans le Carbon Disclosure Project (CDP) Climate Change. En 2017, la note A – a été attribuée à Danone pour sa stratégie globale sur le changement climatique.

 

Indicateurs de performance de Danone en 2017

- 10,5%

de réduction de l’intensité des émissions de gaz à effet de serre sur le périmètre élargi (scopes 1, 2 et 3) par rapport à 2015 (en g équivalent CO2/kg de produit)

- 9,7%

de réduction en valeur absolue des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2015 (en tonnes équivalent CO2)

969 000

tonnes de CO2 évitées ou séquestrées depuis 2014 par le Fonds Livelihoods for Carbone

Partenariats de Danone (ODD 17)

  • Le Fonds Livelihoods for Carbone : en partenariat avec l’IUCN et Ramsar (Convention des Zones Humides des Nations Unies), Danone a initié et invité d’autres entreprises à le rejoindre pour créer le fonds Livelihoods. Neuf entreprises, dont Danone, investissent par le biais de ce fonds dans de grands projets qui contribuent à la lutte contre le réchauffement climatique par la séquestration de grands volumes de carbone dans les forêts et les écosystèmes naturels, tout en améliorant les conditions de vie des communautés rurales (en savoir plus).
  • 4/1000 : En joignant ses forces à l’initiative « 4 pour 1000 », Danone a pour objectif d’étendre sa collaboration avec des experts, des ONG, des gouvernements et des entreprises privées. Lancée par le gouvernement français en 2015 durant la COP 21, « 4 pour 1000 » est une plateforme internationale qui catalyse les collaborations entre différents acteurs sur les sujets relatifs à la santé des sols et à la séquestration du carbone dans les sols (en savoir plus).